Le vallon du Fontenil

Dernière mise à jour : 10 avr. 2021

Dans le vallon du Fontenil, il y en a pour tous les goûts en ski de randonnée. Dés que l'on a passé le cap de l'initiation, ce lieu gagne a être connu. Situé au cœur du parc national des Écrins, au départ du hameau des Boussardes sur la commune de Monêtier les Bains, face au massif des Cerces, ce vallon est exposé est. Il vous mènera après 600 mètres de dénivelé au pied de la Pointe de l'Etendard qui culmine à 2981 m. Ce sommet est réservé aux très bons skieurs avec la remontée et la descente d'un couloir à plus de 40 ° sur 100 m, exposé nord est pour 1360 m de D+. Assurément une très belle rando pour les amateurs de pentes soutenues. Attention aux dernières pentes avalancheuses lors de conditions nivologiques délicates. Pour ceux qui souhaitent des pentes moins raides, le point côté 2656 m au sommet d'une belle et caractéristique moraine glaciaire à gauche du lac du Combeynot, est déjà une belle ascension.

Ce fut le cas en ce jeudi 25/02/21 avec des clients du Bureau montagne Visa Trekking et de l'ESF Serre Chevalier Chantemerle. Pour les deux personnes présentes sur les quatre, il s’agissait de la deuxième expérience en randonnée à ski après une première initiation en demi journée avec les moniteurs de l'ESF de Chantemerle. Perfectionnement de la conversion amont, amélioration de la technique de montée, rythme régulier pour garder de l'énergie et c'est ainsi en un peu plus de 3 heures que 1000 mètres de dénivelé furent avalés par tous.

Les quelques pauses furent l'occasion de parler des Écrins ce plus grand Parc

National de France en terme de superficie, créer en 1973, d'observer quelques chamois sur leur zone d'hivernage, d’observer les beaux granites et gneiss du massif du Combeynot et de parler des emblématiques migmatites issues de l'ancienne chaîne hercynienne. Pause naturaliste également lorsqu'on croisa quelques empreintes dans la neige de lagopèdes alpins, cette fameuse perdrix des neiges, relique des grandes glaciations et mise à mal parle réchauffement climatique.

Après une belle pause casse croûte au sommet de la moraine du glacier rocheux, une belle descente sur les flancs nord nous a permis de profiter d'une neige fraîche. Corrections techniques pour tous sur des pentes peu soutenues puis pause de 20 minutes pour un exercice DVA et technique de secours en cas d'avalanche.

Hasard des choses, 5 minutes après, intervention du PGHM de Briançon pour une personne extérieure à notre groupe victime d'une entorse du genou.

L'occasion d'expliquer au groupe notre manière d'opérer avec le secours en montagne grâce à notre radio VHF en lien direct avec le centre opérationnel de Briançon, l'hélicoptère de la gendarmerie ou de la sécurité civile, les secouristes, l'hôpital de Briançon et le médecin urgentiste à bord de l'hélicoptère.

Pour finir la journée, une jolie descente à travers le mélèzin, un beau slalom naturel, virages imposés, car le mélèze ne plie jamais face aux skieurs!!

Samedi 27/02/21, un client privé plus expérimenté m'a reconduit sur les lieux mais cette fois ci jusqu'au col des Jumelles Sud à prés de 3000 mètres d'altitude avec une partie terminale à 35 ° pour 1360 mètres de D+, dans une ambiance tempétueuse mais sympathique pour celui ou celle qui aime se confronter aux éléments climatiques.

Vous voulez partir avec nous! C'est par là:

https://www.esf-serrechevalier-chantemerle.com/hors-piste/ski-rando/

https://www.bureaumontagne-visatrekking.fr/ski-randonn%C3%A9e-brian%C3%A7on-serre-chevalier/

Laurent MEYER, le 28 février 2021

176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout