Ski de randonnée au col des Portes 2915 m, Brianconnais, Cervières, le Laus.

1200 m de D+, des pentes assez douces hormis les 50 derniers mètres à + de 30 , 35 °,

la randonnée idéale pour ceux ayant déjà une petite expérience sans être un expert de la randonnée à ski.

Important : n'oubliez pas vos couteaux, ils peuvent être très utiles sur la toute dernière partie un peu raide (50 m).


Au départ du Laus de Cervières dans la vallée menant au col de l'Izoard, on s'élève dans le vallon du Blétonnet quasiment jusqu'à la cascade des Oules. En passant aux chalets du Blétonnet et à la chapelle, ayez une pensée pour les montagnards qui autrefois montaient là en estive en famille avec les troupeaux, ces chalets n'étaient donc occupés qu'à la belle saison. Le 19 mars 1945 quatre hommes des SES (section d'éclaireurs skieurs) furent mortellement blessés lors d'un accrochage avec une patrouille allemande. Une plaque sur la chapelle rappelle leur mémoire.

A l’aplomb de la cascade des Oules, il vaut mieux traverser le torrent et remonter en direction du col Perdu plutôt que de gravir directement les pentes à droite de la cascade, assez raide. Du coup à la sortie de la forêt, on laisse le col Perdu à droite pour traverser vers la gauche sous le pic Est de Côte Belle et la crête des Oules. Ne cherchez pas à vous mettre trop sous les pentes de la crête des Oules qui peuvent être très avalancheuses.



Doucement mais sûrement vous vous rapprochez du grand Pic de Rochebrune culminant à 3320 m, le seigneur du coin ! Juste avant d'attaquer les dernières pentes sous le col des Portes, estimez la qualité de la neige. Si elle est assez dure, peut être vaut il mieux mettre vos couteaux, cela vous évitera quelques glissades non contrôlées. Si la neige est assez poudreuse, soufflée et le BERA de niveau 3 ou plus, posez vous les bonnes questions et n'hésitez pas à renoncer à cette dernière pente à plus de 30 ° et donc potentiellement avalancheuse. Vous n'aurez pas fait le col mais il vous restera malgré tout plus de 1000 m à descendre.


Suivez le même cheminement qu'à la montée et évitez de descendre directement sur la cascade des Oules, pentes abruptes, très boisées et peu skiables.

Derrière vous les falaises de la crête des Oules, comme quasiment toutes les roches environnantes, il s'agit de calcaire dolomitique, la même nature rocheuse que les Dolomites italiennes. Roche formée il y a plus de 200 millions d'années, au trias dans une mer peu profonde, océan en devenir !

En retrouvant la forêt, de magnifiques pins cembros coexistent avec et grâce à la présence du casse noix moucheté, un corvidé des plus intéressants.

Si vous voulez en savoir plus sur le milieu naturel et être guidé en sécurité, c'est par là : bonne balade et bon ski !

https://www.esf-serrechevalier-chantemerle.com/hors-piste/ski-rando/

https://www.bureaumontagne-visatrekking.fr/ski-randonn%C3%A9e-brian%C3%A7on-serre-chevalier/


#esfserrechevalierchantemerle #skiderando #esfserrechevalierchantemerleskiderando #esfofficiel #coldesportes #bureaumontagnevisatrekking #skiderandoserreche #skiderandoesf #skiderandobriançonnais




72 vues0 commentaire